La légionelle : diagnostic, environnement et solutions
Gestion des risques
Posté le 12 févr. 2019

Légionelles : Diagnostic, environnement et solutions

Les légionelles, parlons-en… Tenue isolante épidémique, gants en latex et lunettes de protection sont de mise, car aujourd’hui, nous analysons les légionelles. Bactéries à l’origine de la maladie respiratoire connue sous le nom de Légionellose, allons en apprendre plus ensemble !

Les installations de votre établissement sont-elles exposées au risque ? Comment vous prémunir et assurer une qualité bactériologique de l’eau conforme aux exigences sanitaires ? Gammeo vous ouvre les portes de son Labo virtuel !

La légionnelle, qu'est-ce que c'est ?

La légionelle est une bactérie, aussi appelée Legionella Pneumophila. Bien que l’origine de son nom soit plutôt mignonne, la petite troupe ou légion, elle est à l’origine d’une maladie respiratoire chez l’homme appelés la légionellose. Pas si mignon que ça finalement, n’est-ce pas ?

Où trouve-t-on la légionelle ?

Tout d’abord, la légionelle est présente naturellement dans les eaux douces (lacs, rivières) et les sols humides. Sa croissance et sa prolifération augmentent dans une eau à température comprise entre 25°C et 45°C. De plus, son activité en milieu naturel peut la conduire à infester des sites hydriques artificiels tels que les réseaux d’eau chaude sanitaire (ECS) ou bien les tours aéroréfrigérantes (TAR). Enfin, d’autres types d’installations comme les brumisateurs, les fontaines décoratives, les humidificateurs et les bains à remous peuvent aussi être colonisés.

On vous montre comment ça fonctionne sur les ECS et les TAR.

Les ECS :

Premièrement, les légionelles investissent l’eau stagnante des réseaux d’eau chaude sanitaire (70% des installations concernées en région parisienne). Également, elles peuvent occuper les circuits d’eau chaude en boucle lorsque la température y est inférieure à 50°C. Non seulement elles sont friandes de fer, de zinc et de potassium, mais aussi leur milieu de prolifération leur confère toute la nourriture parfaite pour leur développement et longévité. Qu’on ne s’y méprenne pas, les réseaux d’eau froide sont tout autant menacés… La proximité du réseau d’eau chaude ou encore une température élevée des locaux peut engendrer le même phénomène.

Les TAR :

Aussi, les tours aéroréfrigérantes sont un vrai terrain de jeu pour les légionelles (75% des installations concernées en région parisienne). Avant d’être rejeté dans l’environnement, l’air se charge de micro-gouttelettes d’eau provenant du système à refroidir dans un flux d’air. Ainsi, la combinaison de l’air et de l’eau à des températures idéales favorise le développement des légionelles qui trouvent aussi de quoi se sustenter. Et ce, en partie grâce aux poussières apportées par l’air extérieur et à la corrosion des métaux.

Quelles conséquences des légionnelles sur la santé ?

Certains métiers sont donc particulièrement exposés à la bactérie. En effet, délivrance de la carte Vitale Gold pour nos VIP (Very Important Profession/Poste) ! Chauffagistes, plombiers, ou bien personnes intervenant à proximité d’un réseau ECS ou d’une TAR : votre métier vous confère un accès illimité aux légionelles.

La contamination de l’homme s’opère par voie aérienne. L’inhalation de micro-gouttelettes d’eau contaminée peut conduire à deux types de réactions :

  • La fièvre du Pontiac qui engendre un syndrome pseudo grippal bénin
  • La maladie du légionnaire qui résulte d’une pneumopathie aiguë grave

Dans le second cas, un traitement antibiotique est de rigueur.

Malade à cause des légionelles

Quelles obligations pour contrer les légionnelles ?

Ce risque bactériologique implique une surveillance et des contrôles rigoureux.

En application de l’arrêté du 1er février 2010, les installations sont soumises à la mesure de quantité de légionelles. Trois niveaux d’indicateurs doivent ainsi être appliqués :

  • Contrôler la température de l’eau sur l’ensemble du réseau d’eau chaude sanitaire, selon une fréquence définie (variable selon votre activité).
  • Mener une campagne d’analyse de légionelles dans chacun des réseaux, une fois par an. Pour n’engendrer aucun risque de transmission à l’homme, les concentrations en légionelles doivent être inférieures à 1.000 ufc (unités formant colonie) par litre.
  • Réaliser des contrôles, des maintenances et des traçabilités sur des opérations réalisées sur les réseaux d’eaux concernés.

Retrouvez toutes les obligations par type d’installations et d’établissements.

En cas de dépassement des seuils, le responsable des installations se voit dans l’obligation de prendre les mesures correctives nécessaires au rétablissement de la qualité de l’eau et de surcroît à la protection des usagers. L’ensemble des frais restant à sa charge.

Image d'intervention en plomberie contre les légionnelles

Comment limiter les risques des légionnelles ?

Rien de plus simple ! Vous pouvez vous équiper d’un outil GMAO ! Ainsi, vous pouvez vous prémunir de la bactérie et assurer la qualité hydrique de vos réseaux. On vous parle plus en détails de Gammeo, car sans aucun doute c’est celui qu’on connaît le mieux ! 😉

Notre application regorge de conseils et de bonnes pratiques pour vous assurer une maintenance efficace et des contrôles réussis. Le filtrage de l’air, la circulation, le traitement et la température de l’eau, le choix des matériaux… Tout est accessible à tout moment, pour vous assurer de ne manquer aucune tâche, ni obligation.

De plus, vous avez la possibilité de coupler à l’application votre carnet sanitaire. Ce dernier est un outil indispensable (mais aussi obligatoire) pour certifier la bonne gestion et maintenance de votre installation. Équivalent au registre de sécurité, le carnet sanitaire assure la traçabilité des opérations de maintenance et des résultats d’analyse annuels. Mis à la disposition des autorités sanitaires, sa bonne tenue est alors indispensable.

Avec Gammeo, passez au numérique et rendez simple, efficace et accessible votre carnet sanitaire ! Créez et mettez à jour les différentes parties de votre carnet :

  • Les plans des réseaux actualisés
  • Les opérations de maintenance et d’entretien réalisées
  • Les traitements de désinfection
  • Les résultats d’analyse concernant la qualité de l’eau
  • Les relevés de températures

Vous voulez en savoir plus sur les légionnelles ? Découvez notre article sur comment combattre la légionellose grâce au carnet sanitaire

Illustration hiboux Gammeo